PTR /HIMO

Le Projet Travaux à Haute Intensité de Main d’Œuvre (PTR-HIMO) est une structure du Ministère des Infrastructures du Burkina Faso qui a été créé par ARRETE N° 2011-0017/MID du 29 décembre 2011 pour mettre en œuvre la politique du gouvernement burkinabè en matière des Travaux à Haute Intensité de Main d’Œuvre (THIMO).  A ce titre, il est chargé de coordonner et de superviser,  la conception, la préparation, l’élaboration, la mise en œuvre technique, financière et le suivi–évaluation des projets de développement exécutés selon la méthode HIMO  au  Burkina- Faso.

C’est dans ce cadre que la mise en œuvre de la composante « THIMO » du Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC) a été confiée au PTR-HIMO par la convention N°00004/2014/MJFPE/PEJDC avec l’Unité de Coordination du Projet.

Mission confiée dans le cadre du PEJDC

La mission confiée au PTR-HIMO est d’offrir des opportunités d’emplois temporaires à 31 000 jeunes (16000 en milieu urbain et 15000 en milieu rural) déscolarisés et non scolarisés  de 16 à 35 ans dont au moins 30% de femmes à travers les THIMO conformément aux dispositions contenues dans les documents de projet.

La composante THIMO comprend deux (02) sous-composantes : les THIMO en milieu urbain et les THIMO en milieu rural.

Principaux résultats attendus

A l’issue de la mise en œuvre de la composante les résultats suivants sont attendus :

  • 31.000 jeunes sont employés dont environ 16.000 en zones urbaines et 15.000en milieu rural avec au moins 30% de femmes.
  • 6 milliards de FCFA (soit 16 millions de dollar US) sont débloqués au titre du paiement des salaires aux bénéficiaires;
  • Environ 1 milliard de FCFA débloqué au titre des activités de formation des jeunes sur des compétences de base ;
  • environ 60 km de rues/routes urbaines sont entretenus ;
  • km de pistes villageoises sont réhabilités ;
  • 16 petits pontsréalisés;
  • ha de reforestation sont réalisés.

Partenaires d’exécution

Le PTR-HIMO met en œuvre les activités de la sous-composante « THIMO en milieu urbain » en partenariat avec quatre (04) communes urbaines bénéficiaires notamment Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya et Manga avec lesquelles une convention de maitrise d’ouvrage déléguée est établie.

L’exécution des « THIMO en milieu rural » a été confiée à l’ONG suisse HELVETAS Intercooperation à travers une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée et porte sur deux volets : le volet « Piste rurale » et le volet « Gestion des Ressources Naturelles ».

Les activités sont mises en œuvre  dans  deux (02) communes rurales de la  Région du Centre-Sud (Béré et Guiba) et quatre (04) communes rurales de la région du Nord (Barga, Kaïn, Rambo, et Tangaye).

Les  six (06) communes rurales bénéficient  d’une assistance technique du Programme National de Gestion des Territoires (PNGT, phase 3) dans : (i) l’actualisation de leur Plan Local de Développement, (ii) le choix des autres activités prioritaires (autre que les pistes) et (iii) l’accompagnement dans toutes les étapes de mise en œuvre.