Mise en incubation d’une nouvelle génération de créateurs de micros entreprises durables

C’est partie depuis le 09 octobre 2017, pour la formation de 3 550 jeunes non scolarisés, déscolarisés et diplômés en entreprenariat, organisée par la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC).

La matinée du 09 octobre 2017 a été marquée par le lancement des actions de formation et d’accompagnement à l’entreprenariat à l’endroit de la 4ème cohorte des jeunes non scolarisés, déscolarisés et diplômés et de la 2ème cohorte des formateurs en entreprenariat. Ces actions rentrent dans le cadre de la mise en œuvre des activités de l’année 2017 du PEJDC. Démarrées pour une durée de trois (03) mois, les formations seront déroulées au profit de 3 550 jeunes dont 2 700 non scolarisés et déscolarisés et 650 diplômés. Les jeunes bénéficiaires de ces formations sont ceux retenus à la suite des appels à candidatures réalisés par la MEBF.

Pour rappel, en janvier 2016, la MEBF sous un mandat du PEJDC avait lancé un appel à candidatures pour la sélection par tirage au sort de 5 600 jeunes non scolarisés et déscolarisés des Régions du Centre, du Nord, des Hauts Bassins et du Centre sud, devant bénéficier de la formation en entreprenariat. Aussi, 2 000 jeunes diplômés ont été sélectionnés en aout 2015, septembre 2016 et juin 2017 pour recevoir également un accompagnement pour l’auto emploi et ce dans les régions couvertes par le projet pilote à savoir le Centre, les Hauts Bassins, le Nord, le Centre Sud, les Centre Ouest et le Plateau Central.

Ainsi, de 2015 au 30 juin 2017, 3 cohortes de jeunes soit 4 145 jeunes dont 2 960 jeunes non scolarisés et déscolarisés, 1 185 jeunes diplômés ont déjà bénéficié de des formations. Parmi eux, 1 967 jeunes soient 1328 jeunes non scolarisés et déscolarisés et 639 jeunes diplômés ont été coachés pour le montage de leur plan d’affaires et ont pris part aux rencontres B to B avec les structures de financement.

L’accompagnement technique accordé aux jeunes non scolarisés et déscolarisés pour la concrétisation de leur rêve de devenir entrepreneur porte sur une formation sur l’esprit, la création et la gestion d’entreprise; le coaching pour le montage de leur microprojet; la participation aux séances de B to B avec les institutions de financement et le suivi-accompagnement en vue du démarrage de leur activités. Quant aux jeunes diplômés, leur accompagnement porte sur des formations dans les modules Trie (trouvez votre Idée d’Entreprise), Crée (Créer votre Entreprise) et Germe (Gérer Mieux Votre Entreprise), labélisés par le Bureau International du Travail (BIT) ; un coaching et appui des jeunes pour le montage de leurs plans d’affaires ; une participation aux séances de B to B avec les institutions de financement et un suivi-accompagnement au démarrage.

Parallèlement à ces actions, 50 jeunes diplômés ont reçu une formation de formateurs en entreprenariat. Cette formation des formateurs « relais » vise à outiller des jeunes qui pourront à leur tour former des jeunes sur l’esprit et la gestion de leurs propres micro/petites entreprises. Elle offre également aux jeunes l’opportunité de trouver là, une voie pour s’installer à leur propre compte comme consultant.

Aux termes de cette intervention, dont la fin est prévue pour mi-janvier 2018, le projet devra atteindre 8 000 jeunes formées en entreprenariat dont 6000 non scolarisés, déscolarisés et apprenants, 2000 jeunes diplômés et 50 formateurs.

Placé sous la tutelle et la coordination du Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’insertion Professionnelle (MJFIP), le Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC) est financé par l’Etat Burkinabé en partenariat avec l’Association Internationale pour le Développement (IDA) du groupe de la Banque Mondiale. Le PEJDC a pour objectif global de favoriser l’accès à des emplois et l’acquisition de compétences professionnelles par des jeunes hommes et femmes, de 16 à 35 ans, peu ou pas scolarisés, en vue de leur ouvrir des opportunités d’insertion durable dans le marché du travail. En vue de l’opérationnalisation du PEJDC, le Gouvernement burkinabé a engagé la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) comme Agence d’exécution pour la mise en œuvre de la sous composante 2.3, « Formation en entreprenariat et accompagnement des porteurs de projets ». Cette sous composante vise à développer la capacité d’entreprenariat chez les jeunes et à promouvoir l’émergence d’une nouvelle génération de créateurs de micros entreprises durables.

Add new comment

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.