Crèches Mobiles ou Halte-Garderie (CM/HG) au profit du PEJDC : une nouvelle approche de gestion de la petite enfance

Crèches Mobiles ou Halte-Garderie (CM/HG) au profit du PEJDC : une nouvelle approche de gestion de la petite enfance

La Banque mondiale a intégré dans le document de restructuration du Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC) une nouvelle approche de gestion de la petite enfance au profit des enfants des brigadières de la composante Travaux à Haute Intensité de Main d’Œuvre (THIMO).

Les crèches mobiles sont un système de garderie plus au moins mobile. Une activité d’accompagnement et de stimulation pour la petite enfance. Et la présentation du dispositif a été faite lors de la mission de supervision intervenue du 27 mars au 06 avril 2017.

Cette démarche a été peaufinée par des visites terrain et des entretiens avec des personnes ressources. Et son importance n’est plus à démontrer car les bébés ont des compétences précoces aussi de la structuration du cerveau que d’autres fonctions qui s’installent plus tôt : du langage, sensorielle (vision, ouïe), de capter les sons de l’environnement, fonctions cognitives.

Naissance de l’initiative Crèche Mobile ou Halte-Garderie (CM/HG)

Dans le cadre de la mise en œuvre de la sous composante THIMO en milieu urbain, des jeunes hommes et femmes âgés de 16 à 35 ans sont recrutés et mis en activité dans quatre (04) communes urbaines bénéficiaires des THIMO. Le constat général qui ressort après la mise en activité de trois (03) cohortes de jeunes depuis 2015, est que plus de 70% des bénéficiaires sont des femmes parmi lesquelles nombreuses sont des mères avec des enfants à bas âge et d’autres porteuses de grossesses. Ces enfants qui ne sont pas pris en compte par la couverture vaccinale, l’assurance individuelle accident et les Equipements de Protection Individuelle (EPI) que bénéficient leur mère, se retrouvent sur les différents chantiers que les brigadiers ce qui les expose à pas mal de risques. Aussi, risqué est d’employer les femmes porteuses de grossesse dans les chantiers THIMO.

C’est au regard de tous ces risques que la Banque mondiale envisage mettre en œuvre des Crèches Mobiles ou Halte-Garderie (CM/HG) au niveau des chantiers THIMO afin d’assurer la garde des enfants des brigadières par les brigadières porteuses de grossesse.

A travers cette initiative, le PEJDC vise non seulement à offrir des services de gardes des enfants des brigadières  mais aussi et surtout à donner aux parents les informations nécessaires pour pouvoir bien prendre en charge les enfants avec une alimentation adaptée et des activités de stimulation.

Pour réussir cette démarche, les principales étapes ont été arrêtées de commun accord et mis en œuvre. Il s’agit dans un premier temps de la réalisation des visites sur les sites des THIMO afin de toucher du doigt les habitudes et les pratiques des brigadiers sur le terrain.

Ensuite, une évaluation de l’ampleur du problème (proportion des femmes brigadières concernées ?) a été faite avec une estimation de la cible potentielle (par tranche d’âge) et formulation des critères d’inclusion ;

Enfin, des visites de système de garde en vigueur au Burkina ont été réalisées (crèches, garderies, Halte-garderie, pouponnières, orphelinats etc.) dans le public, le privé et le communautaire en vue de déterminer le type d’infrastructure temporaire à implanter. Aussi, des consultations ont eu lieu au niveau national avec le Ministère de l’Action Sociale et de la Famille, le  Ministère de la Santé, la Direction de l’Education préscolaire et primaire au niveau du Ministère de l’Education Nationale, les ONG Solidar Suisse, Save the Children et Plan Burkina.

Les étapes préparatoires de la mise en œuvre effective des crèches mobiles

Avant l’extension de l’initiative à l’ensemble des quatre (04) communes bénéficiaires des THIMO, il est envisagé la tenue d’un pré-pilote des Crèches Mobilessur le reste de temps du contrat des brigadiers de la cohorte 3 de la commune de Manga.

L’expérimentation proprement dite du pré-pilote des crèches mobiles a débuté le 15 juin 2017. Les brigadières porteuses de grossesse ainsi que certaines brigadières dont les enfants refusent de se détacher de leur mère ont été désigné pour assurer la garde des enfants. Le pré-pilote était prévu pour se dérouler sur deux semaines à l’issu du quel sa mise en œuvre devrait être évalué afin de dégager les difficultés ainsi que les perspectives ; ce qui devrait permettre de donner des directives à l’ONG Solidar Suisse, qui, allait d’abord effectuer un pilote de six (06) mois à Manga avec la cohorte 4 afin d’envisager son extension sur le reste des communes. La première semaine d’expérimentation, qui a débuté le jeudi 15 juin 2017 et pris fin le mercredi 21 juin 2017 a été effective grâce à une prolongation spéciale du contrat des brigadiers à cet effet. La deuxième semaine était conditionnée par l’effectivité du début de la formation des brigadiers sur les thèmes sociétaux. Mais, il a été finalement arrêté de commun accord par l’ensemble des acteurs, de poursuivre le pilote des crèches mobiles avec la cohorte 4 à Manga pendant six (06) mois avant de procéder à son évaluation et dégager les perspectives.

Quel dispositif de pilotage, de gestion et de suivi-supervision ?

Cette nouvelle approche de gestion de la petite enfance sera une réussite si et seulement si un bon dispositif de pilotage et de suivi est mis en place pour une meilleure coordination des activités des crèches mobiles.

 

 

Rubriques

Add new comment

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.